Soutenir iDESO
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La Communication Non-violente, le coaching et la relation d’accompagnement

La Communication Non-violente, le coaching et la relation d’accompagnement

Catégorie : temoignage 
Auteur(s) : Marie-Cécile Simon
Date : 5 avril 2022
Durée de lecture < 3 minutes
Sommaire

Marie-Cécile Simon, forte de son expérience d'accompagnatrice de personnes en situation de reclassement, nous fait partager ses réflexions sur l'utilisation d'une communication adaptée où la communication non violente a toute sa place.

La CNV est un outil privilégié dans le monde du travail. Elle est d'autant plus utile dans une période de stress où tant les managers que les salariés ont besoin de communiquer positivement pour instaurer des relations de confiance et coopérer de façon satisfaisante.

Comment aborder « la juste relation d’accompagnement »

Face à nos contraintes de vie, face à nos échanges dans notre vie professionnelle ou personnelle, adopter les bons comportements face aux situations complexes voire difficiles peut s’avérer être parfois un parcours du combattant.

Alors quel doit être notre positionnement ?

Que l’on soit recruteurs ou talent en devenir, la solution est sans nul doute de faciliter ses relations avec une communication adaptée à la situation, de développer des relations harmonieuses avec nos interlocuteurs.

L’exercice s’avère plus facile en théorie qu’en pratique sans « tomber » dans le consensuel.

Il est donc inutile de s’énerver ou de crier pour se faire comprendre mais accueillir la problématique de l’autre.

« Vous savez faire preuve d'empathie et de compassion ? Alors vous savez user de la communication non violente ».

N'étant pas vraiment perçue comme une « soft skill » (compétence douce) à part entière, la communication non violente est une compétence non négligeable et prisée par toutes les entreprises tournées vers l'humain, les entreprises de services.

D'ailleurs, cette compétence intervient souvent dans la gestion des conflits. Aussi elle est très utile en travail d'équipe car elle permet d'assurer une cohésion et une bonne coopération.

Dans un monde économique ou le savoir être fait la part belle aux nouveaux critères de recrutement, il convient de clarifier ce qui se passe en soi, de communiquer sans s'effacer, d’exprimer sans agresser, sans manipuler et s’affirmer.

La clé est de transformer les désaccords en opportunités de dialogue.

Ce savoir-être, certes naturel fait appel aux 10 formes d’intelligence qui sommeillent en nous et que nous ignorons bien souvent. L’une d’elle est notre intelligence comportementale. J’aborderais les autres formes d’intelligence dans de prochains articles.

La CNV nécessite de faire passer son message sans agressivité ni gène, d’écouter pour calmer, de gérer les situations relationnelles difficiles

L’accompagnement permet la rencontre et résume à elle seule l’unicité de l’aventure humaine.

Je citerai un exemple. Il m’a été proposée d’être le témoin de l’agressivité d’une personne confrontée à l’alcoolisme et dont le dénie représentait un réel frein à l’emploi.

L’alcoolisme est une maladie. Les personnes qui en sont victimes n'ont pas choisi cette addiction. Il est contre-productif d'être dans le jugement

Il faut être lucide, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose si la personne n'a pas décidé de se soigner. Accompagner ces personnes est d'une immense complexité

Au gré de divers entretiens, avec conscience et bienveillance et face à une réaction vive émanant de mon interlocuteur, j’ai pu accueillir et partager, parler, mais sans juger ni accuser

Je citerai en exemple une phrase de Joseph Templier qui m’accompagne le plus souvent : Accompagner quelqu’un, c’est ne se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C’est être à côté.

 

Marie-Cécile SIMON

Coach en accompagnement professionnel/ Adecco Group

Tel : 06.14.23.49.05

Mail : mariececile.simon@laposte.net

Marie-Cécile Simon
Coach en accompagnement professionnel
Adecco Group