Soutenir iDESO
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

iDESO – Edito Lettre #212

iDESO – Edito Lettre #212

Catégorie : edito 
Auteur(s) : Elias Agouri - Charlotte DENECKER
Date : 12 juillet 2022
Durée de lecture < 4 minutes
Sommaire

Inflation, pandémies, conflits, pénurie… La gestion de l’incertitude est un enjeu stratégique de notre époque. Paradoxe : le changement est une certitude ! Dès lors, pourquoi est-il si difficile de se sentir préparé ? Dans un monde où tout va plus vite, une des clés serait notre rapport au temps : apprendre du passé et écouter le présent pour mieux visualiser l’avenir.

Forte d’un double savoir-faire entre théorie scientifique et pratique managériale, l’ingénieure et inventrice Isabelle Dépatie vient de publier un ouvrage pour vous guider dans cette démarche : le manager est un voyageur du temps. Plutôt qu’un résumé exhaustif, Forbes vous propose 3 idées intéressantes pour vous aider à gérer l’incertitude en modifiant votre regard sur la temporalité.

Apprendre du passé

Si le passé n’est pas garant du futur, il en dit beaucoup sur nous et sur les autres, en particulier sur notre capacité à apprendre et s’adapter. Quitte à aller vers un futur incertain, mieux vaut connaître précisément le point de départ ainsi que les forces et faiblesses de son équipe. Pour cela, il y a deux éléments majeurs à prendre en considération :

  • Identifier la mission et la vision de votre équipe ; cela permettra d’identifier plus facilement les compétences à développer pour répondre aux besoins de votre entreprise.
  • Définir les processus importants à mettre en place pour travailler efficacement ensemble ; il ne suffit pas de recruter des talents, il faut aussi développer des synergies pérennes.

Ces recommandations semblent parfois basiques, mais il est tellement facile de ne pas faire ce qu’il serait pourtant facile de faire ! Plus une équipe sait où elle veut aller et plus elle est organisée, plus elle aura d’énergie disponible pour absorber l’incertitude et les événements imprévus.

Communiquer au moment présent

Le présent est l’instant où les décisions doivent être prises, ce qui n’a rien d’évident lorsqu’il manque des informations et que le futur est incertain. Pour faciliter les choix individuels et collectifs, il faut donc intégrer deux éléments incontournables :

  • Avant de prendre une décision, il est nécessaire d’avoir une compréhension la plus complète que possible de l’état présent, quitte à retarder une décision pour qu’elle se fasse de façon mieux informée.
  • Une décision ne doit jamais être prise en silo, ce qui implique de développer des relations de communication aussi bien en interne (équipes) qu’en externe (réseau).

Comme l’a déjà démontré Christian Morel dans Les décisions absurdes, de bonnes équipes prennent de mauvaises décisions parce qu’elles manquent d’esprit de cohésion ou de franchise dans la communication. Lorsque le futur est incertain, il est impossible de savoir si la décision prise est la bonne. Mais il est possible de savoir si votre équipe comprend les enjeux de la décision et quelles informations il est important de communiquer… y compris s’il faut prévoir un plan B ! Plus les informations circulent, plus votre équipe sera en capacité de gérer l’incertitude.

Visualiser le futur

Il est peu envisageable de vous doter de super-pouvoirs de voyance ou de clairvoyance, mais apprendre à visualiser le futur est une compétence qui s’apprend et se développe. Et la meilleure méthode est tout simplement de créer des plans en équipe. L’adage est connu : le premier mort à la guerre, c’est le plan… et ce n’est pas grave ! L’objectif n’est pas le plan, mais le planning ; c’est un outil pour partager le savoir collectif afin d’anticiper au mieux ce qui peut arriver.

La méthodologie du planning en équipe repose sur des éléments connus :

  • D’abord, définissez un objectif et faites ressortir les grandes étapes nécessaires pour atteindre ce résultat.
  • Ensuite, estimez le temps (même approximativement) que ces étapes peuvent prendre et prenez le temps d’en discuter en équipe et de le représenter visuellement.
  • Enfin, ajoutez une petite question : « qu’est-ce qui pourrait mal tourner ? » … et prévoyez la réponse !

Le plus important dans cet exercice est de stimuler les conversations pour faire ressortir les risques et le savoir de chacun, afin d’anticiper tout ce qui peut l’être et de rester serein si le réel s’éloigne de l’idéal (ce qui est souvent le cas). Si un imprévu se présente, vous aurez deux atouts essentiels : d’une part un répertoire des solutions potentielles, d’autre part des collaborateurs habitués à travailler en équipe pour imaginer des solutions pertinentes.

Source : https://www.forbes.fr/management/le-changement-est-une-certitude-comment-gerer-lincertitude/

Elias Agouri - Charlotte DENECKER
contact@ideso.fr
06 08 89 34 61 – 06 28 43 22 63